Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 18:01
"Black Swan", le film dont tout le monde parle pour vanter l'incroyable interprétation de Natalie Portman, nominée pour les Oscars, se veut saisissant. Le point de vue d'ElsaPotine.
B swan
"Black Swan" raconte l'histoire d'un ballet, "le Lac des Cygnes", un classique. Pour cela, il utilise toutes les méthodes actuelles du cinéma hollywoodien.

Avec force et violence, la réalisation s'approche d'un "Apocalypse Now" qui aurait comme terrain de guerre la psyché féminine.

De surcroît le film traite de plusieurs sujets dans le même mouvement :
- les rapports tumultueux entre mère et fille,
- le pouvoir des metteurs en scènes, chorégraphes ou autres décideurs artistiques qui se prennent pour des gourous,
- de la dualité du bien et du mal en chacun,
- enfin, tous les affres de la création voire de l'interprétation quand une actrice, une cantatrice ou une danseuse lutte pour s'approprier un ou plusieurs personnages et atteindre la perfection.

Ajoutons à cela les rivalités entre femmes et quelques scènes d'hallucinations dont nous nous serons bien passés, extrêmes et d'une grande cruauté, à la limite du visuellement supportable et nous aurons un aperçu de "Black Swan".

Heureusement porté et magnifié par Natalie Portman, talentueuse et prolixe qui n'arrête pas d'enchaîner les rôles, "Black Swan", on l'aura compris, ébranle.
Il nous entraîne aux portes de la folie. C'est à la fois superble et tragique.
Mais je n'en dévoilerai pas plus sinon que la morale de ce conte moderne sur l'univers impitoyable de la danse contredit La Fontaine pour nous démontrer que la raison du plus fort n'est pas toujours la meilleure.

Superbe et tragique, vraiment ? Plus terrifiant.
Et pour ceux qui veulent pénétrer cet univers sans souffrir de ces images, un conseil, un livre, celui de Elise Ropers "Révérence" qui décrit les splendeurs et les tyrannies de l'Opéra de Paris aux ED. Michel Lafon.

Partager cet article

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Moses 06/03/2011 22:26


J'ai adoré. Par contre tu oublies un thème central à mon avis : le passage de la fille a la femme qui accèpte sa sexualité et affirme son indépendance.


Za Belle 14/02/2011 18:25


Quand il s'agit de la danse et de l'ambition, je ne peux pas que l'on peut faire mieux que "The Red Shoes" de Michael Powell... Merci ElsaPotine !


Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche