Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 16:20

 

cloud-atlas-3.jpgFilm germano-américain de science-fiction, adapté de  La Cartographie des nuages, le roman de David Mitchell publié en 2004, Cloud Atlas, réalisé par trois metteurs en scène, Tom Tykwer et Lana et Andy Wachowski, se révèle une œuvre iconoclaste en voie de devenir culte par son originalité que beaucoup décrient.

Tourné en 2011 par Tykwer pour les histoires situées en 1930, 1970 et 2012 et par les Wachowski, les auteurs de Matrix, pour celles du XIXè et des XXIIè et XXIIIè siècles, transcendé par ces six espaces-temps ponctués par « l’effet papillon », Cloud Atlasraconte une odyssée éblouissante.

Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, Hugo Weaving, Jim Sturgess, Doona Bae, Ben Whishaw, James D’Arcy, Zhou Xun, Keith David, David Gyasi, Susan Sarandon, Hugh Grant, admirablement grimés, méconnaissables, jouent dans ce film plusieurs rôles, parfois lumineux, parfois obscurs et donnent du relief à un scénario admirablement maitrisé.   

Un voyageur dans sa traversée du Pacifique en 1850, un musicien déshérité durant l'entre-deux-guerres, une journaliste des années 70, un éditeur à succès en 2012, une jeune femme désemparée dans une société régentée par une idéologie appelée l’Unanimité et Zachary, un habitant du Pacifique, dans un futur post-cataclysmique incarnent les principaux héros de ces histoires qui chevauchent cinq siècles, en créant des ponts scénaristiques les unes avec les autres pour servir avec progressisme un hymne humaniste prônant une ouverture aux autres et à soi-même, une invitation à la métaphysique et à la philosophie.

Selon Cloud Atlas, en effet, « tout est lié, dans le temps comme dans l’espace, personne n’est jamais seul ; les actes de chacun résultent de ce qui s’est produit dans le passé et ces actes changent l’avenir ». Cette pensée répond à la théorie de « l’effet papillon » qui préconise que les battements d’ailes d’un papillon au Brésil peuvent provoquer un cataclysme en Asie. Certains rapprochent cela de la définition de la physique quantique. D'autres aiment à croire à l’interconnexion des êtres humains et espèrent en l'idée qu’une bonne pensée créé du positif et améliore le destin de la multitude. « Tout, absolument tout, est lié. » De ce fait, en s’appuyant sur ce principe, Cloud Atlas invente un nouveau cinéma, du genre mutant, métaphysique, philosophique et par conséquent quantique. Mouvant, émouvant…

D’un esthétisme sublime, d’un lyrisme époustouflant : une œuvre majeure !

 cloud atlas 10

Partager cet article

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Philippe Agrippa 13/11/2013 10:22

Bravo pour cet article lyrique et professionnel à propos de chef d'oeuvre qui sera culte, c'est certain.
Pourquoi a-t-il était boudé par la critique (un seul article "pour" chez les "Inrocks" !) ...peu être qu'il est trop :
trop riche - trop fort - trop intense - trop lucide - trop beau quoi...
Une chaîne U.S vient de racheter trois films Norvégiens :
Huit heures en plane fixe sur un feu de cheminée ( avec musique et explication comment faire un bon feu...)
Seize heures en plan de vitre de train qui parcours la côte de la Norvège : seul le bruit du train en bande son
Trente six heures sur la pêche au saumon en Norvège...
En préparation : Comment réaliser un pull-over
Il nous tarde ....

Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche