Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 14:35

Adapté d'un roman de PhilipK. Dick, le maître de la science-fiction américaine, "L'Agence" suscite maintes critiques. A tort ! Ce film qui a pour têtes d'affiche Matt Damon et Emily Blunt a toutes les qualités d'un grand...

lagence

Premier reproche émis par les critiques : c'est un blasphème d'adapter un opus de maître K. Dick en comédie romantique. 

Premier reproche, première erreur. "L'Agence" n'a rien à voir avec les romances (pour lesquelles d'ailleurs j'ai une vraie passion) mais ressemble davantage à une fable philosophique. 

Deuxième atout de poids : cette histoire extremement bien ficelée, dessinant un univers parfaitement crédible quand on croît tant soit peu à l'invisible, fonctionne à tel point qu'on en oublie le livre ou les références qui pourraient s'y rapporter. Ainsi le scénario se suffit à lui-même. Normal ! George Nolfi, le réalisateur qui signe là sa première oeuvre, a écrit les scénarios d'"Ocean's Eleven" et de "La Mémoire dans la peau", plus que des références. 

Enfin, j'insiste sur la portée morale de ce long-métrage. Alors que l'univers de Dick enferme dans une paranoïa maladive, l'adaptation cinématographique de "The Adjustment Bureau" ouvre une porte (c'est le cas de le dire, on comprend en voyant le film), une porte vers le surréalisme et l'espoir. 

Les acteurs sont au mieux de leur forme. Emily Hunt charmante et fantaisiste. Matt Damon, toujours aussi irréprochable. Fidèle à lui-même. 

Le sujet est servi par des plans où se succèdent actions et suspens sans effets spéciaux ni violence gratuite. 

Voici un film qui a tout pour susciter le coup de coeur du public (qui lui ne s'y est pas trompé) et court déjà le voir. 

Pour ma part, "L'Agence" m'a emballé et je l'exprime sans bouder mon plaisir. 

En salle depuis le 23 mars. 
"L'Agence". 
Réalisé par George Nolfi, avec Matt Damon, Emily Blunt, Michael Kelly... 
Synopsis : Sommes-nous maîtres de notre destin ? Ou sommes-nous manipulés par des forces invisibles ? David Norris entrevoit l'avenir que le Sort lui réserve et se rend compte qu'il aspire à une autre vie que celle qui lui a été tracée. Pour y parvenir, il va devoir poursuivre la femme, dont il est tombé follement amoureux, à travers les rues de New York et ses réseaux souterrains...

Partager cet article

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche