Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 10:12

Le Jeu de la mort, le documentaire de Christopher Nick, diffusé sur France 2 , met en scène un faux jeu TV dont l’enjeu véritable est de tester le rapport de soumission des candidats face à l’autorité phénoménale qu’exerce la télévision. Vaste sujet. J'ai déjà écrit à ce sujet mais ici, j'ai encore besoin d'insister !

 

Le jeu de la mort, mode d'emploi
Un documentaire et un débat en prime time pour une soirée exceptionnelle afin d’analyser le fait que la télévision a (ou non) le pouvoir de tuer.

Schéma basique : des candidats, une présentatrice et un public. Pour ceux qui ne sont pas au courant malgré l’intense battage médiatique autour de cet événement, la règle du jeu est simple. Il y a un candidat seul enfermé dans un caisson face à un groupe de candidats qui lui posent des questions et qui doivent le sanctionner en cas de mauvaise réponse par un châtiment, des décharges électriques pouvant atteindre plus de 450 volts. Ceci pour dénoncer les programmes fondés sur la violence et l’humiliation qui amènent ni plus ni moins à une mise à mort des volontaires…

Les enfants & adolescents face aux jeux de la mort
Quand on regarde ce genre de débats, on pense immédiatement aux jeunes. Cela effraie et terrifie. Et s'ils se retrouvaient dans pareille situation, entraînés malgré eux dans une aventure sans limites ? Comment les prévenir ?
Tout n'est qu'une question d'éducation. En conclusion de cet article, je propose comme issue le remède spirituel. Dans un monde où l'on cède à la facilité, en tant que parent, j'ai appris qu'il était bon d'amener sa progéniture à découvrir d'autres loisirs que ceux des copains et de sortir des sentiers battus.
L'ennui n'est pas une maladie mais source de vacances ; dans la vacuité, l'imagination se développe. 
La désobéissance même si parfois elle ulcère le chef de famille qui sommeille en chacun, est un signe de bonne santé. C'est en tout cas, ce que m'enseigne ma fille. Il est bon de refuser les - mauvaises - influences. Et même les bonnes ! Il vaut mieux penser par soi-même. Se démarquer en fait de l'éducation standardisée et donc, on y revient, de prendre du recul par rapport aux films, aux jeux vidéo et aux programmes de la télévision...
Stoppons-là. Il ne s'agit pas ici d'écrire une thèse... Boris Cyrulnik a écrit sur la désobéissance mieux que quiconque... *

Le jeu de la mort dans l'histoire

La recette ne date pas d’hier. Dans l’antiquité, il y avait les jeux du cirque. Dans les années 1930, comme l’a filmé Sidney Pollack, On achevait bien les chevaux et on organisait des marathons de danse poussant les participants à poursuivre jusqu’à l’épuisement voire même à avoir des défaillances cardiaques. Est-ce utile de poursuivre ? De parler du nazisme, des trois millions de lettres, presque toujours anonymes, pour dénoncer son voisin dans la France occupée ? Ou encore de la mort toute récente du supporter du PSG ? La liste de ce fascisme ordinaire, de l’hystérie (collective) ordinaire ne fait pas honneur à l’espèce humaine.

Et chacun de le souligner. Souhaitons que ce genre de documentaire ouvre les consciences.

 

Le débat

Deux en un. D’abord un premier débat avec certains participants et l’auteur du sujet. Une sorte de debriefing en direct. Poignant et terrifiant. Je ne suis pas prête d’oublier le regard d’un des candidats qui a poursuivi jusqu’au bout et a obéi jusqu’au bout à ce que la présentatrice et le public, présents lors de l’enregistrement, lui dictaient. Poignants aussi, les témoignages des justes qui ont osé quitter le plateau en cessant le supplice du candidat « sur la sellette ».
Puis un second débat a suivi avec des philosophes et des spécialistes critiques du petit écran.

 

Au-delà du blabla

Je vous fais grâce du blabla. Non que je méprise le débat. Mais il n’a d’intérêt que si l’on y participe.

En revanche, les sentiments ou les réactions que cela fait naître en chacun m’intéressent.

Pour ma part, comme la majorité certainement, j’ai été choquée. Au-delà même de la question : "jusqu’où peut-on aller pour créer un spectacle et faire de l’audimat ?" je note surtout l’absence totale de solutions que l’on nous propose. Oui, il y a des analyses, des constats, tout ce que vous voudrez. Mais de solutions, nada !


La dictature du mal 
Comment se conduire face à l’horreur ? Savons-nous résister ? Savons-nous entrer en rébellion et désobéir, seul contre tous ?

Rejetant le jugement moral par trop facile, les justifications, il faut nous remettre en question. Dans notre société actuelle, tout peut arriver. Comment réagir ? Et comment trouver la solution la plus juste ?

Nous voilà face au néant et aux questions qu'il engendre. L’homme confronté à la plus triste des solitudes.

Pour ma part, bien que je ne prétende pas détenir LA vérité unique et exemplaire, je ne vois qu’une solution, celle de faire appel à Dieu et de prier. Contrairement aux idées reçues, la foi n’avorte pas l’action. Mais elle rend plus fort, elle éclaircit les idées. Elle amène à la compassion et entretient en l’être humain des valeurs basées sur le respect de la vie.
Aujourd’hui, comment résister ?
En invoquant le ciel, vous dirais-je. On expérimente bien des jeux sur les ultimes limites à (ne pas) dépasser, pourquoi ne pas essayer à titre individuel, un exercice qui apaise, rend tout à la fois plus fort et nous relie à une énergie poistive. A vous de jouer !
 

 

En complément de ce premier documentaire, le jeudi 18 mars à 22 h 45, la suite sur France 2:

Le temps de cerveau disponible

Le jeu de la mort de Christopher Nick est aussi un livre.


* Les vilains petits canards (Poche)
de
Boris Cyrulnick

http://programmes.france2.fr/jusqu-ou-va-la-tele/
http://www.obiwi.fr/ecrans/tele/85898-jeu-de-la-mort-zone-extreme-a-la-television

http://icthus.over-blog.com/categorie-10078668.html

http://viechretienne.catholique.org/pu/

http://www.protestantismeetimages.com/

http://www.bouddhiste.org/

 

http://www.france2.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

commentaires

jyvais 21/03/2010 08:31


Une réflexion stimulante qui me fait d'ailleurs penser aux écrits d'Erich Fromm sur l'ennui, la désobéissance, la destructivité (il abordait déjà dans les années 50 l'expérience qui a servi de
modèle au "jeu de la mort", la spiritualité.A lire d'EF l'Art d'Aimer, la Passion de Détruire, de la Désobéissance, Avoir ou Être.... (voir http://www.erichfromm-blog.com/ )
Bonne continuation pour ce blog et tes chroniques d'Obiwi!


Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche