Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 10:07

Thierry Delaroyère présente sa nouvelle exposition : « Quitter la demeure, parler aux oiseaux » à la Galerie Pierre Brullé, rue de Tournon à Paris. 

TD oiseaux 2

Dans cette exposition, j’ai vu cinq séries d’œuvres sur papier réalisées ces deux dernières années. J’ai entendu les chants des oiseaux qui s’affichaient, ici au hasard d’une forêt, là en vertical d’une cascade amérindienne, plus loin sur un portail champêtre, ou dissimulés, cachés à l’homme pour mieux entrer en contact avec lui. 

Grâce à eux, à leurs couleurs, à leur présence amicale, j’ai ressenti la lucidité du peintre, l’émerveillement de l’enfant en lui, la maturité de l’homme désireux de transmettre ce qu’il avait appris de la vie aux générations futures en prenant par la main un petit de sa famille. 

Curieux de la vie, amoureux des images autant que des histoires et des mots, Thierry Delaroyère demeure, dit-il, en conversation avec le monde. 
« Le monde m’adresse la parole, j’y réponds en dessinant. 
Je dessine pour entrer en conversation, pour parler, pour répondre, pour dire qui je suis. » 

« Plutôt que d'habiter un monde jugé trop ordinaire pour être intéressant, » Thierry D. cherche « une infinité de petites portes qu'il suffit de pousser pour "entrer en art" » afin de rendre compte du quotidien et de ses rêves. 

Rêves d’un autre temps, d’autres espaces, il swingue entre les époques, celle d’Adam (et Eve), celle de l’après Fukushima, au Japon. De l’Eden à d’autres plus apocalyptiques quand tout reste à reconstruire. 

Si je devais résumer en quelques mots cette balade imag-in-aire, je dirais que Thierry Delaroyère s’essaie au « Haiku pictural », un exercice où le non-dit l’emporte sur la démonstration, où le fondamental se révèle plus suggéré qu’imposé et laisse l’autre, le spectateur, libre d’interpréter et de greffer sur l’œuvre proposée sa propre sensibilité dans une sorte de recueillement proche de la joie. 

Thierry Delaroyère :

Galerie Pierre Brullé 

25 Rue Tournon 75006 Paris 
01 43 25 18 73 
Ouverte du mardi au vendredi de 14H à 19H 
samedi de 11H à 13H et de 14H à 19H.

Jusqu'au 16 avril 2011.

Pour voir d'autres oeuvres, cliquer ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche