Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 09:51

Pourquoi ne pas partager ses voeux ? J'ouvre le bal, ensuite, à vous de jouer.

Nouvelle année, nouvelles (bonnes) résolutions. 
Pour ma part, cela se conjugue aussi beaucoup avec une certaine idée de la culture. 
Alors saluons ceux qui ont déjà ouvert le chemin. 

Que cette année rime avec spiritualité et solidarité


Homme de théâtre et homme citoyen, Marc Jolivet organise des actions autour de l'enfance et de l'environnement que l'on peut suivre sur ce site

L'association "Parrains par mille" facilite l'adoption affective pour créer des liens autour de ceux qui en manquent... même au bout de la rue !

Le site des rencontres intergénérationnelles permet de se dessiner des grands-parents de coeur.

Toujours dans le domaine de l'adoption, "Couleurs France", le livre de l'après-adoption ou comment des enfants d'origine africaine réussissent à s'intégrer dans un nouvel environnement : 
Couleurs France, de Tina Agelys, Ed. L'Harmattan. 
En vente à la Librairie PiPPa, 25, rue du Sommerard - 75005 PARIS - Tel 01 46 33 95 81 

Pour ceux qui pensent mieux survivre en se tenant éveillés - et indignés : 
Le "Indignez-vous" de Stéphane Hessel ou le "Absolument dé-bor-dée " de Zoé Shepard. 

Enfin, pour ceux qui n'auraient pas suivi mes dernières chroniques, vous pouvez toujours vous référer à ma rétrospective 2010 . 

2010 morte, Vive 2011...


Voyons à présent, les petits bonheurs qui nous attendent. 

Tout d'abord "Au-delà", le nouvel opus d'un des maîtres incontesté du cinéma américain, M. Clint Eastwood. Après avoir essayé tous les genres, polar, western, drame psychologique et autres, Eastwood se lance dans une enquête sur la vie après la vie. Toujours avec grandeur et profondeur. 

Il y aura aussi au Théâtre Marigny, une adaptation d'une pièce américaine signée et mise en scène par Danièle Thompson avec un casting dingue de plus de trente comédiennes : "L'amour, la mort, les fringues" - du 11 janvier 2011 au 30 juin 2011. 
Trente comédiennes car aucune d'entre elles ne joue pas plus d'un mois, ensuite, elles passent toutes le témoin aux suivantes... Une excellente idée et des rires en perspective. 
Avec entre autres : Bernadette Lafont, Sylvie Vartan, Mathilde Seigner... 

Dans le rire forever, Laurent Gerra sera sur la scène du Palais des Sports de Paris les 10, 11 et 12 février.  

Plus classique, plus tragique, un chef d'oeuvre toujours éternel : 
Mme Butterfly à l'Opéra Bastille, le 22 et le 29 janvier. 

Chapitre fantaisie, nous retrouverons Vanessa Paradis aux Folies Bergère, le 28 janvier. 

Autre public, autre genre : "Mozart l'Opéra Rock" baissera le rideau final à Bercy en juillet 2011! 

Plus loin que la culture


De la diversité, de la joie, de la folie, au programme de nos pages Culture. 
Pour la solidarité et la spiritualité, ce sera à nous d'oeuvrer au quotidien. 
En écrivant notre propre histoire, en créant de nouveaux contacts et en nous invitant au partage. A commencer, ici, sur Obiwi. 

Et pour commencer justement cette année en beauté, voici un lien formidable, 
celui d'une vidéo d'un physicien, biologiste, poète et génie de savoirs : 
Philippe Bobola. Il parle de physique quantique et du moyen d'améliorer notre environnement. 

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 15:35

Comme chaque fin d’année, les rétrospectives et les bilans fleurissent. 
Les médias détaillent mois par mois ce qui a marqué : 
les évènements, les films, les livres ou ceux qui nous ont quitté. 
Voici mon Top 12 de l’année. 

calogero

Noël approche. Avec cette fête, notre âme d’enfant refait surface et l’esprit si particulier de Noël nous envahit. Il n’y a pas seulement les bilans politiques et culturels à dresser, il y en a aussi de plus personnels. 
Avons-nous à pardonner à un de nos voisins des nuisances dont il nous a abreuvé ? 
Avons-nous bien tenu toutes nos promesses ? Et déçu aucune personne ? Ou oublié celui qui était dans le besoin ? Mystère… Dieu seul le sait, ou à défaut, notre conscience. 
Ainsi Noël n’est pas une fête mercantile mais une opportunité unique de croire au merveilleux, d’espérer qu’il suffit de regretter nos maladresses ou nos gaffes pour qu’elles soient immédiatement transformées… d’un coup de baguette magique ! 

Pour mon Top 12, par conséquent, j'ai choisi des faits ou des œuvres qui nous aident à nous sublimer ou à voir le monde meilleur. 

2010 

Le film : 

Alors que beaucoup parlent « Des Hommes & des Dieux » comme le film de l’année, pour ma part, je choisirai « Elle s’appelait Sarah ». Ce film conjugue parfaitement le genre « thriller des sentiments » et l’invitation à penser différemment.

Quoiqu’il en soit 2010 fut l’année du cinéma français qui s’est distingué tout autant dans la comédie que le policier, au point d’inspirer des remakes à nos cousins d’Amérique… Une très grande année sur laquelle je reviendrais d'ailleurs prochainement (sur vos écrans).

Sur l’environnement : 
« Océans », produit par Jacques Perrin, pour la qualité de ses images, la profondeur de ses commentaires et la défense du monde en perdition qui est le nôtre. 

L’émission de télé : 
« C à vous », animé par Alessandra Sublet et toute l’équipe autour d’elle, baigne de bonne humeur le début de la soirée du lundi au vendredi sur la 5. 

La série télé : 
« Fais pas ci, fais pas ça » ! La série télé qui remporte l’unanimité bouleverse tous les concepts et les idées reçues : oui, on peut battre tous les records d’audience en faisant rire, en montrant des personnages qui nous ressemblent comme deux gouttes d’eau sans plus rien craindre du ridicule. Et chacun l'aura compris, Valérie Bonneton est mon actrice préférée de l'année.

Le roman : 
« La terre avait séché » de Laurence Cossé et Rémy Artiges. Bien que je ne sois pas sûre qu’il s’agisse d’un roman, d’une nouvelle ou d’un réquisitoire, j’aime ce livre pour son originalité, sa force, son inventivité, et ses idées écologiques. 

L’album de l’année : 
Ex-aequo avec « La Superbe » de Benjamin Biolay, le « V.O.-V.S. » (Version Originale / Version Symphonique) de Calegero. Ces deux albums confirment le talent de leur auteur tant sur le plan des paroles que sur celui de l’univers symphonique qu’ils imposent. Sublimes et géniaux ! 

Le metteur en scène : 
Clint Eastwood et son « Invictus » en attendant son « Au-delà ». Pour son éclectisme et sa hauteur de vue. 

La vidéo de Noël, pour son fun assez irrée
 
L'expo de l'année : 
«Vienne 1900, Klimt, Schiele et leur temps» à la Fondation Beyeler à Bâle (Suisse) 
parce que Klimt est de mes peintres préférés, tout simplement. 

La saveur de l’année : 
Les chocolats Dardenne, que l’on trouve même en pharmacie. 

La joie de l’année : 
En décembre 2010, Les petits Haïtiens, devenus orphelins suite au séisme qui a eu lieu dans leur pays au début de l’année et adoptés par des Français, reçoivent les visas nécessaires pour arriver – enfin – dans leurs foyers et recommencer une nouvelle vie. Quand l’amour bouleverse les tracas administratifs ! En souhaitant que cela se reproduise plus souvent. 

Les évènements de l’année à voir aussi en images : 
Après le séisme en Haïti, la colère du volcan islandais, la marée noire dans le golfe du Mexique, le sauvetage des mineurs chiliens, l’année 2010 a démontré comme les années précédentes que se soucier de l’environnement et de l’écosystème de notre planète n’était plus une utopie mais devenait une priorité absolue. 

Sinon pour en savoir plus sur mes préférences  

et mes autres sujets d'articles précédemment traités sur ce blog :

Gérard Gentou, catégorie artiste pictural.

André Arnold-Peltier, catégorie photographe.

Thierry Cazals, catégorie poète.

Inès de la Fressange, catégorie Parisienne.

Bien ce tour d'horizon terminé, très bonnes fêtes de Noël....

See you later...

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 14:57

Ecrivain et photographe, Tina Agelys témoigne "sans filtre ni retouche" de ce qui la touche et l'émeut.Artiste des sentiments, elle crée des oeuvres qui révèlent un œil particulier et une intelligence qui rime avec cœur.

Tina Agelys

Tina Agelys a longtemps vécu à Paris avant de s'installer en bordure d'une rivière au nord de la Bourgogne. Mariée et mère de famille, elle s'inspire de son vécu pour nourrir son art qui s'exprime soit par des images ou des mots, poèmes ou romans. Un de ses fans dit d'elle qu'elle sort de ses tiroirs et de ses malles des trésors couleurs de lune, de soleil et de temps.

Ses photographies se consultent sur ArtMajeur ou sur LiveGalerie, ce dernier site remporte d'ailleurs ma préférence.

Quant à son livre baptisé roman, "Couleurs France",il traite du parcours de l’après adoption en France. En lisant les aventures de cette famille composée de deux parents blancs et de deux enfants d’origine africaine, on pressent un vécu capté sur le terrain proche du témoignage.

Plus qu’une réflexion sur l’adoption , il y a dans cet ouvrage, un constat qui remet en question le système de l’éducation nationale  et le portrait d’une société en mutation qui a encore besoin de progresser, humainement parlant, face à des enfants en quête de résilience. Résilience! le mot n’est pas trop fort. En effet, qu’on le veuille ou non, les enfants adoptés ont déjà un sacré CV dès le début de leur vie. Et "Couleurs France" nous en parle sans pathos mais avec humour et dignité pour prouver que face à l'adversité, seul l'amour est maître.

Couleurs France de Tina Agelys, Editions L'Harmattan, 15 Euros

En vente à la Librairie PiPPa25, rue du Sommerard - 75005 PARIS - Tel 01 46 33 95 81 

Pour voir encore plus de photos de Tina Agelys.

Et pour en savoir +.

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 14:11

Satire à succès,"Absolument débordée" remet en question le laxisme de certains fonctionnaires dans notre pays et explique comment réussir à travailler 35 heures... en un mois.

Embauchée après huit années d'études supérieures en qualité de chargée de mission dans le service fourre-tout d'une mairie de province, Zoé Shepard raconte avec humour ses tribulations de fonctionnaire déconcertée par l'incompétence de ses collègues absolument pas con-cernés par leur travail. 

Zoé Shepard ! Un pseudo, bien entendu. 

Admirablement bien écrit, dans un style ironique assez identique à celui du "Diable en Prada" (style qui justifie l'engouement pour ces productions de battantes trentenaires), ce journal de bord ne dénonce pas la cruauté du monde de la mode mais l'indifférence de planqués menant carrière dans la fonction publique territoriale qui regroupe plus d'un million et demi d'agents en France. 

La vacuité de cet univers dans lequel Zoé Shepard se morfond, fait peur. Plus encore son manque de valeurs, d'éthique et d'idéal. On parle souvent du malaise de la jeunesse actuelle, dans les cités ou ailleurs. Mais comment pourrait-il en être autrement avec de tels exemples ? 
Pour preuve, l'auteure et héroïne d'"Absolument débordée" ne rêve que de s'engager dans une action humanitaire en Afrique. Pour compenser, soigner son inanité ou simplement sentir en elle un regain d'espoir. 

Il y a quelques années Marc-Antoine de Peretti avait publié son journal de médecin de banlieue. Un livre poignant qui parlait d'une réalité souvent passée sous silence. 
Inutile ici de se lancer dans l'inventaire d'ouvrages similaires : il y en aurait de trop vu le triste état des lieux. 

Dans son premier ouvrage, Zoé Shepard préfère user d'ironie. Afin de ne pas céder à la tristesse, mieux vaut se moquer de ses malheurs. Et Zoe Shepard y excelle. 

Zoé (ou l'autre moi de Zoé, as you like it) est jeune, intelligente et a reçu au dessus de son berceau, un don particulier, celui de transformer galères en sourires. 
Sans lui souhaiter d'autres misères, espérons toutefois quelques suites à ses aventures. Pas forcément dans la fonction publique où elle a repris, je crois, son job après en avoir été écartée - la sanction du succès. Non, pas là... Ailleurs, où elle pourrait continuer de nous surprendre ! 

Pour en savoir plus.

Zoé Shepard, en direct.

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 14:04

Livret d’une trentaine de pages, le "Indignez-vous !" de Stéphane Hessel créé le phénomène de cette fin 2010 en se vendant à plus de 600 000 exemplaires et en déchaînant les foules sur ce contenu. Zoom sur le sujet pour ElsaPotineNews.

Comment se fait-il que ce cri, cette injonction, ce "Indignez-vous" interpelle tant ? 
Qu'y a-t-il dans ces trente pages de si bouleversant voire outrageux pour certains ? 

On pourrait n'y lire qu'un message politique (celui qui scandalise) mais il s'agit davantage d'un encouragement à penser et à réagir différemment, comme son auteur, Stéphane Hessel, qui s'est toujours situé du côté des dissidents. 

Dissident. Désobéissant au(x) pouvoir(s). Dissident. Comme ceux qui marchent contre le vent. Tel le slogan d'Indigène Editions qui l'a publié. 

Né en 1917, à Berlin, d'un père juif écrivain et d'une mère peintre, mélomane, établi en France avec ses parents dès 1924, Stéphane Hessel a connu la tourmente de la drôle de guerre, la France libre du Général de Gaulle, la résistance, les camps de concentration et ensuite le désir "d'engager la vie restituée". 
Devenu diplomate après la guerre, nommé aux Nations Unies, il rejoint la commission chargée d'élaborer la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. En 1948, il quitte les Nations Unies. 
Pendant la guerre d'Algérie, il milite en faveur de l'indépendance algérienne tout en poursuivant sa carrière. 
Elévé à la dignité d'Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d'honneur, Stéphane Hessel prône : "pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau", 
ou encore :"le motif de base de la résistance, c'est l'indignation". 

Une façon en quelque sorte de se maintenir vivant, en éveil et sur la touche, prêt à se battre pour la dignité de l'être humain et de l'humanité. 

"Indignez-vous", Stéphane Hessel, Indigène Editions, 3€ 

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 18:38

Comment se dire « Joyeux Noël » et montrer son affection à ceux qu’on aime ? De mille façons ! Louis Chédid le chante. D’autres en font des sites. Et le plus grand nombre se le souhaite et s’offre des présents. Pour mode d'emploi, voici un petit inventaire de rappel.

joyeux noel

A l’heure des mails et de l’Internet, il suffit de saisir un mot ou un groupe de mots, de cliquer dessus pour s’inventer une histoire ou en attraper une. 

Sont alors apparus sous mes yeux, des sites incontournables en ce jour sacré : 

http://www.joyeux-noel.com/ 
La plate-forme indispensable pour tout savoir sur le protocole à respecter en cette sainte nuit et journée. 

http://www.papanooel.com/ 
Pour les retardataires qui auraient dormi les trois dernières semaines ou seraient restés coincés sur une autoroute en pleine tempête de neige, voici où s’adresser pour contacter le maître de cérémonie de cette nuit. 

http://www.freelang.com/expressions/noel.php 
Pour les employés d’une multinationale désireux de devenir polyglottes, vous pouvez aussi surfer sur freelanget adresser ensuite vos vœux dans toutes les langues à vos interlocuteurs. 

 

http://www.joyeuxnoel-lefilm.com

Enfin, pour ceux qui seraient seuls ce soir de fête, vous pouvez louer "Joyeux Noël"

Autant vous avertir. Ne vous attendez pas à vous évader dans un conte débridé comme "Le père Noël est une ordure" mais plutôt dans une fable humaniste. 

Ce film a en effet pour sujet la Trêve de Noël de 1914 lors de la Première Guerre mondiale. Il met en scène un ténor de l’Opéra de Berlin et de sa compagne, un prêtre anglican et son jeune aide, un lieutenant français dont la jeune épouse attend un enfant. 
Cependant, la surprise ne vient pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes mais de la réaction de ceux qui vont poser le fusil pour aller, une bougie à la main, saluer ceux d’en face. Histoire de déposer les armes, le temps d’une parenthèse, d'honorer l’esprit de Noël et de partager un instant de fraternité. 

Puissions-nous tous en faire autant dans nos vies ! 
Joyeux Noël et plein de bonheur dans les cœurs. 

En référence :
Joyeux Noël, un film de 2005, en DVD depuis 2007. Durée : 1h 55min. 
Réalisé par Christian Carion 
Avec Diane Kruger, Benno Fürmann, Guillaume Canet... 

En bonus : 
On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime, Louis Chédid, 2010.

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 14:08

Auteur des "Piliers de la Terre" et d’"Un monde sans fin", des best-sellers vendus à vingt millions d’exemplaires, Ken Follett publie une nouvelle saga "La Chute des géants". Toujours avec la même verve et au meilleur de sa forme de romancier.

Né au pays de Galles en 1949, marié à une députée travailliste et installé en Angleterre, doté d'un physique à la Richard Gere et d'un style vif et alerte, Ken Follett kidnappe une nouvelle fois notre imagination grâce au "Siècle", le tome qui inaugure "La Chute des Géants". 

Comme le note son éditeur, Ken Follett avec ce roman historique nous présente « l'une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l'Histoire... La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l'a jamais racontée. » 

Oui, Ken Follett raconte bien. Il l’a maintes fois prouvé. "L'Arme à l'oeil", "Triangle", "Les Lions du Panshir", "Le Réseau Corneille", "Le Troisième Jumeau" et ses autres policiers ou romans d’espionnage en attestent ! 

Partant d’un fait plausible, documenté mieux que personne, Follett dresse un plan imparable, construit des intrigues dans l’intrigue, donne naissance à des personnages imprévisibles en proie à toute la palette des sentiments humains, sombrant dans la jalousie, la passion, les rivalités au milieu de rebondissements politiques ou de trahisons et donne à son récit un rythme vertigineux. 
Quel que soit le sujet, le lecteur s’y accroche. 

"Les Piliers de la Terre", énorme pavé, fresque monumentale en trois ou quatre volumes, dont l’adaptation diffusée en série passe actuellement sur Canal +, illustraient le Moyen-Age comme "La Chute des Géants" imagent la traversée et la métamorphose du XXè siècle dès la Première guerre mondiale. Du grand art. Une écriture passionnante. La Ken Follett touch’… inimitable et à couper le souffle. Géantissime, si je peux me permettre de le souligner ! 

Le siècle, Tome 1 : "La chute des géants", Ken Follett, Robert Laffont Ed. 23 € 90

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 08:34

Ancien journaliste des "Cahiers du Cinéma", Thierry Cazals bouleverse ses lecteurs par la poésie de ses livres et sa vision de la vie en technicolor des sentiments.

cazals le lièvre

Depuis 1997, Thierry Cazals a écrit une douzaine de livres. Certains  se souviennent de "L'enfant qui avait peur du silence", d'autres auront envie de parler du "Rire des lucioles", de "L'arc en ciel sur la balançoire" ou des "Mille vies de Valentin". Pour ma part, j'évoquerai "Le petit cul tout blanc du lièvre" ou "Visage de Neige", tous les deux d'une profondeur et d'une splendeur inouies.

Heureux l'homme qui, comme Thierry Cazals,  ose montrer son coeur, ses émotions et sa sensibilité.

"Visage de neige", ode dictée sur le mode confidences, est dédié à un nouveau-né.

extrait :

ton rire

ne pose pas pour la postérité

il dévale, débouche, explose

c'est un décapsuleur d'ennui

une grenade

lancée contre le bunker 

du quant à soi(.)

Quant au "Petit cul tout blanc du lièvre", il s'agit d'un livre pour enfants ou pour des adultes qui ont gardé le désir de s'émerveiller et que Thierry Cazals qualifie d'amateurs éclairés.

Illustrés par Zaü, les aphorismes de Thierry Cazals, tels des haïkus, sonnent et résonnent comme des bulles de sagesse joyeuse.

extrait :

Sur les feuilles du bas, sur les feuilles du haut,

l'escargot pourchasse

la lenteur

Et s'il avait fallu encore une preuve de l'incroyable délicatesse de cet auteur, il a écrit, à la main, pour les personnes qui souhaitent acquérir son "Visage de neige", des cartes dédicaces que l'on peut lire dans cet article Obiwi, en écho à la proposition que l'on trouve sur son site - site absolument génial - de se procurer des cartes haïkus illustrées et en quelque sorte personnalisées selon la demande.

Un véritable voyage dans un nouveau monde où la poésie éclot telle une idéologie subversive. Là , dans un univers en colère, la douceur prime sur toutes velléités d'animosité et règne, sereine, épanouie en toute béatitude dans un grand éclat de rire qui se répercute à l'infini.

Les livres de Thierry Cazals sont vendus à la Librairie PiPPa :

PIPPA

Éditions - Librairie - Galerie 
25 rue du Sommerard 75005 Paris
01 46 33 95 81

http://www.obiwi.fr/culture/lectures/88916-thierry-cazals-poete-et-homme-d-un-nouveau-genre

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 08:20

Longtemps mannequin phare de Chanel, égérie de Lagerfeld, Inès de la Fressange publie "La Parisienne" aux éditions Flammarion, un ouvrage en passe de devenir le petit livre rouge de ce millénaire ! 
Zoom sur ce succès chic et choc.

 

inès 1

Surnommée "la mannequin qui parle", celle qui fit de son visage une Marianne fashion, a tout au long de sa carrière séduit et fasciné.

Femme aux multiples casquettes, elle plait grâce à son élégance, son humour et son sens de la répartie. Top model, styliste, idée-a-liste (directrice artistique & PDG) de Roger Vivier, elle s'affirme en ambassadrice de la mode et du raffinement.

Alors qu'elle vient de participer à un défilé de Lagerfeld/Chanel, "pour prouver, a-t-elle dit lors d'une émission de "C à vous", qu'il existe une vie après 26 ans", son livre "La Parisienne" devient un best-seller. Tout le monde se l'arrache. A tel point, et c'est un comble, "qu'il manque dans les librairies de la capitale et qu'on ne le trouve plus qu'en banlieue!"

Quoiqu'il en soit, un conseil et un seul : il faut se le procurer...

Afin de tout savoir sur la façon de se transformer en Parisienne authentique.

En bonus, prenez le temps de découvrir ces précédents ouvrages, il est toujours plaisant d'écouter et surtout de lire cette muse si amusante au franc phrasé.

Et tout de suite, une interview !

Et encore...

Sinon pour la voir en vidéo lors de son élection de Parisienne de l'année...

 

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 19:26

Géologue, scientifique, directeur de nombreuses années du Laboratoire de conservation des monuments et œuvres d’art à l’Ecole Polytechnique de Zurich en Suisse, André Arnold-Peltier se plait à photographier Paris, la ville lumière par excellence.

Paris andré pippa

 Depuis dix ans, date de son installation en France, il a recommencé une seconde existence, à l’instar de "L’Homme qui voulait vivre sa vie" (professionnellement s’entend), il s’est converti à la prise de vues. Amoureux heureux de la Capitale, il lui consacre son nouvel ouvrage publié aux Ed. PIPPA : "Paris, Les Iles et Le Marais".

Après "Le Jardin du Luxembourg", "Le Quartier Latin", "PARIS d'une rive à l'autre", "Le Lycée Henri-IV", André Arnold-Peltier s’enthousiasme pour "Les Iles et le Marais", l’escargot originel que formait Lutèce autour de l’Ile de la Cité.

Merveilleux livre que ce recueil de photographies ! A chaque page, l’œil de l’artiste capte la luminosité et les couleurs de Paris qu’il réinvente au hasard d’un matin ou d’un instant magique, exacerbé par des cieux d’une clémence surréaliste.

Dans la collection "Itinérances", une collection qui porte magnifiquement son nom*, comme un troubadour exalté par sa partition, André Arnold-Peltier donne une nouvelle dimension au sens de la balade qui devient alors, grâce à lui, béatitude et émerveillement.

PARIS – Les Iles et le Marais / The Iles and Marais

de André Arnold-Peltier, pour les photos & de Vassili Karist, pour les textes. 

ISBN 978-2-916506-29-6 
Format 21 x 13 cm cartonné
Nbre pages 96 quadri // 14,90 €

 

PIPPA
Éditions - Librairie - Galerie 
25 rue du Sommerard 75005 Paris
01 46 33 95 81

Pour en savoir plus sur les livres de la Collection Itinérances aux Ed. PIPPA.

A propos d'André Arnold-Peltier :

http://www.obiwi.fr/culture/plus-de-culture/88285-arnold-peltier-le-photographe-a-l-oeil-parisien

De Pippa :

http://www.obiwi.fr/culture/expos-et-creations/81933-les-editions-pippa-animent-le-quartier-latin

D'une autre artiste éditée par Pippa :

http://www.obiwi.fr/culture/plus-de-culture/88509-aux-editions-pippa-un-tour-de-france-en-aquarelles-de-jenny-de-hooghe


Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche