Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 16:03

André Mathieu (1929-1968), compositeur canadien, retrouve sa place au panthéon des génies de la musique grâce au film de Luc Dionne et à l'interprétation de Patrick Drolet.

Il y a quelques années encore, les adaptations cinématographiques de romans ou de biographies n'avaient pas bonne presse. Beaucoup s'avouaient déçus. Mais depuis "The Rose", "Janis Joplin", "Gandhi", "La Mome", l'adaptation d'une oeuvre littéraire a trouvé sa véritable essence et sa justification en tant que création à part entière. Pour les romans aussi, on l'a vu ; pour ne citer que les derniers en date : "Elle s'appelait Sarah" ou "L'homme qui voulait vivre sa vie".

Le film consacré à André Mathieu répond à la même nécessité. Outre sa réalisation réussie, il a le mérite de ressusciter - si l'on peut dire - un des plus grands musiciens qu'ait connu le Canada.

André montra des dons si exceptionnels dès son plus jeune âge que son père, Rodolphe, lui aussi musicien et compositeur, le poussa à développer son art et le propulsa au devant de la scène.

L'enfant prodige, dès ses quatre ans, se produisit et donna des concerts d'une virtuosité lumineuse, habité par la grâce de l'innocence.

Les images de Luc Dionne n'ont nul besoin de commentaires. Servies par la remarquable prestation des acteurs. Magnifiées par l'interprétation puissante d'Alain Lefèvre, pianiste & compositeur actuel renommé et canadien d'adoption.

Emporté par cette musique vibrante d'exaltation, vertigineuse de maturité en référence au jeune âge de son compositeur, le spectateur assiste à cette vie de star avant l'heure, ou comment des parents avides de reconnaissance ont en quelque sorte volé la jeunesse de leur progéniture.

Parenthèse : dans la biographie écrite par Nicholson dont le scénariste s'est inspiré, sous une des photographies du jeune prodige, sa mère explique comment il finissait déjà les verres lors des cocktails donnés à la fin de ses récitals, lui donnant des réflexes qui n'allaient pas l'aider par la suite...

Puis la prime jeunesse passe et avec, les succès. Survient, lorsque le public commence à se lasser du prodige le temps de la déchéance, des beuveries et des excès.

Devenu adulte, dans la peau du comédien Patrick Drolet, André Mathieu nous émeut par son inaptitude au bonheur, tel un monstre sacré qui court après des instants de grâce que seule la destinée permet quand la volonté cède le pas à l'inspiration.

Une démonstration éblouissante et cruelle sur les affres de la création.

Un hommage plein de sensibilité à un grand artiste.

Une mention spéciale pour Alain Lefèvre qui a "orchestré" la bande originale de ce film et a surtout "milité" corps et âme pour la réhabilitation d'André Mathieu, son frère en musique.

Le film : André Mathieu, L'enfant prodige  

Pour en savoir plus

André Mathieu, Georges Nicholson, Ed. Québec Amérique

Pour trouver ce livre : 
http://www.librairieduquebec.fr/ 
Un coin du Québec 
au cœur de Paris 
30, rue Gay-Lussac 
75005 Paris 
Tél. 01.43.54.49.02 
Fax 01.43.54.39.15 

le Film "L'enfant prodige a été présenté en avant-première : 
Le 23 Novembre 2010 à 19h00, au Forum des Images,

(Forum de Halles - Paris - 75004) dans le cadre de la semaine du Cinéma du QUEBEC. 

Le dvd est sorti au Canada. 
L'album de la musique du film se trouve sur Amazon.fr

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 08:59

"Ce n'était que pour un soir. Vingt ans plus tard, ils sont toujours là," se plaisent à répéter comme un slogan, les Enfoirés, ces musiciens et artistes engagés à soutenir Les Restos du cœur de Coluche. 
Avec persévérance et générosité, oui, ils sont toujours là. Par solidarité !

Enfoires.jpg

Depuis 20 ans, des artistes perpétuent l’œuvre de Coluche. Jean-Jacques Goldman, Muriel Robin et Mimie Mathy en tête, ils ont organisé, impulsé les tournées et l’enregistrement de CD & DVD année après année. 

Le concept est simple : toutes les stars invitées, costumées pour l’occasion, mises en scène dans des chorégraphies inédites, reprennent les tubes des copains ou ceux qui ont marqué notre culture. 

Pour ce Spécial 20 ans, Le meilleur des Enfoirés, diffusé sur TF1 vendredi 10 décembre, nous verrons en plus des fidèles nommés plus haut, Garou, Marc Lavoine, Jenifer et Christophe Willem, Patrick Bruel et Yannick Noah, Zazie et Pascal Obispo, Michèle Laroque et Bénabar, Liane Foly et Gérard Jugnot, Pierre Palmade et Francis Cabrel, Claire Keim et Patrick Fiori... 

Une soirée de délire(s) ! Un super show... 

En attendant voici la bande annonce : 

Et n’oubliez pas 1 CD ou 1 DVD acheté permet d’offrir 18 repas dans les Restos du Cœur. 

POur se procurer le CD de cette année et ceux des années précédentes : 

Infos rock d'ElsaPotine :

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/88704-jean-louis-aubert-chante-roc-eclair

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/88457-pour-son-edition-2010-nouvelle-vague-reunit-vanessa-paradis-et-julien-dore-entre-autres-stars

http://www.obiwi.fr/culture/plus-de-culture/88262-gloria-pour-patti-smith-et-son-just-kids

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/88462-keith-richards-antoine-de-caunes-livrent-leur-rock

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 09:09

Prénommée Audrey en hommage à la Hepburn, la plus drôle de frimousse du cinéma français tient de nouveau le haut de l’affiche d’un film : "De vrais mensonges" de Pierre Salvadori, avec Nathalie Baye et Sami Bouajila. 
La comédie du moment !

tautou.jpg

Audrey Tautou étoile montante du cinéma hexagonal se fait rare. Elle n’enchaîne pas les films et c’est tant mieux. De cette façon, chacun de ses rôles devient une apparition. 

Le parcours d'une étoile filante

D’origine auvergnate, Audrey suit un cursus scolaire sans faute, obtient son bac, se passionne pour les primates avant de changer d’orientation et de s’inscrire au cours Florent. 
Quelques films et téléfilms plus loin, à vingt-deux ans, elle tourne "Vénus Beauté" qui lui permet de décrocher en l’an 2000 le César du meilleur espoir féminin. 
Arrive "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain" de Jean-Pierre Jeunet. 
La planète entière acclame et le film et son héroîne. 
Suivent "L'Auberge espagnole" de Cédric Klapisch, "Pas sur la bouche", d'Alain Resnais, "Les Marins perdus" de Claire Devers, "Un long dimanche de fiançailles", de Jean-Pierre Jeunet. D'autres films... 
Mais l’étranger la réclame aussi et la plébiscite. 
Audrey amorce une carrière internationale, avec Stephen Frears pour "Dirty Pretty Things", avec Amos Kollek pour "Happy End". En 2006, elle devient Sophie Neveu dans le "Da Vinci Code" de Ron Howard avec Tom Hanks. 
Alors que les augures annoncent et promettent mille voyages à Audrey, celle-ci marque alors une pause pour se retrouver. Elle revient vers le cinéma français. Pierre Salvadori lui propose "Hors de prix", une comédie avec Gad Elmaleh. Claude Berri l’engage pour jouer dans l’adaptation d’"Ensemble, c'est tout", le best-seller d'Anna Gavalda, avec Guillaume Canet. Anne Fontaine l’entraîne dans l’aventure de "Coco avant Chanel". 
Après un vidéo-clip de Charlie Winston, une campagne publicitaire pour le "5" de Chanel et une escapade au théâtre de la Madeleine où elle interprète "La Maisonde poupée" d'Ibsen, elle retrouve Pierre Salvadori pour "De vrais mensonges". 

Egérie de Pierre Salvadori

Que ce soit avec "Hors de Prix" ou de "De vrais mensonges", Pierre Salvadori renouvelle le genre de la comédie. Il y met tous les ingrédients habituels, ce que les américains nomment même la comédie romantique mais il ajoute une pointe d’humanité bien à lui, une pincée de solidarité sociale qui définissent son style si particulier. 
En un mot, ses films que l’on croit faits pour rire sont bien plus profonds qu’ils n’y paraissent. 

Audrey Tautou, une adorable menteuse

Autant dire que les films de Pierre Salvadori font la part belle à la Tautou mais aussi à tous les acteurs. 
Dans "De vrais mensonges", Nathalie Baye et Sami Bouajila sont tout autant bouleversants que sublimes. 
Mensonges, malentendus, quiproquos, voyage au bout de soi-même tel est le synopsis des "vrais mensonges". 
Et comme dans "Hors de prix", Audrey Tautou dévoile qu’elle a plus d’un atout. 
Drôle, tendre, vraie, candide, elle se la joue sans se la jouer pétillante et géniale. 

La bande annonce 
Le site de l’actrice 

Les autres Coups de coeur d'ElsaPotine en ce moment, au ciné :

 http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/88748-mon-pote-baer-et-magimel-le-nouveau-duo-choc-du-cinema-francais

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/88199-les-petits-mouchoirs-de-guillaume-canet-personnel-et-universel

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/88110-elle-s-appelait-sarah-un-film-evenement

En vidéo :

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/88179-dans-ses-yeux-un-chef-d-oeuvre-plus-qu-un-film

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/43722-la-vie-des-autres-attention-revelation

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/86893-gisele-casadesus-et-gerard-depardieu-nous-bouleversent-dans-la-tete-en-friche

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/85846-thelma-louise-et-chantal-housewives-no-more-desesperate

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/85808-avec-the-ghost-writer-polanski-egale-hitchcock

http://www.obiwi.fr/ecrans/cine/84957-top-obiwi-2009-radu-mihaileanu-le-realisateur-de-va-vis-et-deviens-et-du-concert

ET à la Télévision :

http://www.obiwi.fr/ecrans/tele/88663-avec-fais-pas-ci-fais-pas-ca-devenez-fan-inconditionnel-le-de-valerie-bonneton

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 14:03

Quand on aime, on ne compte pas, paraît-il. Ayant commencé sur Obiwi, j'ai eu le désir de créer un Blog plus personnel et ainsi l'over-blog d'ElsaPotine vit le jour.

C'était sans compter sur mes coups de coeur.

Pour qu'ils soient plus visibles, j'ai cherché d'autres plateformes pour y présenter mes artistes préférés.

Et me voici à naviguer maintenant avec Paperblog. Quand je dis naviguer,                      c'est un bien grand mot, j'essaye mais je rame.

Pour que ce site soit référencé par et sur Paperblog, il parait que je dois cliquer sur des tas de boutons OU alors inscrire une phrase magique pour que mon inscription soit prise en compte. Comme Paperblog a l'air d'être convivial, j'essaie, je m'escrime et je me lance :

« Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo elsapotine ».

En espérant que ça marche !

Sinon rendez-vous sur mon espace Paperblog : 

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 13:38

Chacun dans son univers développe une part d'une rêve que nous aimerions faire vivre dans le notre.

Comme le disait Jung, le philosophe si éclairé, nous collaborons à l'éclosion du même inconscient collectif.

Si nous pensons vrai, cela aidera bien d'autres à faire de même.

Voici trois portraits d'artistes actuels.

Denis M., romancier & slameur, dont les mots sont plus importants que les maux parce qu'il arrive avec talent à les transcender sur le papier, notamment en publiant son premier ouvrage : "L'Homme qui n'aimait pas les fleurs".

http://www.obiwi.fr/culture/plus-de-culture/88797-le-premier-roman-de-denis-m-publie-par-l-harmattan

Bernhard Cavalié Gray, poète, musicien, chanteur et figaro, qui vient d'autoproduire son premier album : "Supervol".

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/88710-l-espace-piano-coiffure-de-bernhard-cavalie-gray-prend-son-supervol

Jeff Joubert, superblogblogsteur, auteur de billets sur Obiwi et Facebook, romancier et troubadour breton qui publie son cinquième opus : "Divagations d'un loup solitaire".

http://www.obiwi.fr/culture/lectures/88799-les-confessions-de-jean-francois-joubert-ou-les-non-divagations-d-un-loup-solitaire

Au delà des modes et des contraintes du Top Ten,                   voici trois artistes que rien n'empêche de se révéler.


Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 20:01

Denis M.

L'auteur de "L'homme qui n'aimait pas les fleurs" signe aussi des slams.

 

"L'homme qui n'aimait pas les fleurs", roman dont on peut lire la chronique sur Obiwi*, possède de belles qualités littéraires mais il ne représente pas le seul coup d'éclat de Denis M.

Amoureux fou des mots, Denis M. s'amuse aussi à slamer sous le pseudo d'AinsiSoitIl.

Quand AinsiSoitIl slame, il emporte les âmes.

Mais plutôt que d'en parler, il vaut mieux l'écouter :

En vidéo :

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/84895-top-obiwi-2009-ainsi-soit-il-un-slameur-d-actualite

 

Et à propos de son roman :

http://www.obiwi.fr/culture/plus-de-culture/88797-le-premier-roman-de-denis-m-publie-par-l-harmattan

 

EXTRAITS :

http://www.paperblog.fr/3911121/denis-m-romancier-expert-en-aphorismes/

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 14:52

Biolay

A l'occasion de la sortie du double DVD live qui propose un magnifique voyage sur la tournée de Benjamin Biolay et met en images son dernier album "La Superbe", me voici à écouter en boucle "Ton Héritage", une chanson dédiée à la fille du musicien.

"Ton Héritage" : Une composition mélancolique et magnifique. Une déclaration de tendresse. Une musique belle comme une symphonie. Un moment inoubliable. Une création comme on en aimerait en écouter, en voir plus souvent.

Pour le partager ensemble :

http://www.youtube.com/watch?v=m-bLZrJJ8zM

Extraits des lyrics © Benjamin Biolay : 

"Si tu aimes les soirs de pluie
Mon enfant, mon enfant
Les ruelles de l'Italie
Et les Pas des passants
L'éternelle Litanie
Des feuilles mortes dans le vent
Qui cri poussent un Dernier cri
Crie, mon enfant

Si tu aimes les éclaircies
Mon enfant, mon enfant
Prendre un bain de minuit
Dans Le grand océan
Si tu aimes La Mauvaise vie
Ton reflet dans l’'étang
Si tu Veux tes Amis
Près de toi, Tout Le Temps

Si tu Pries Quand la nuit tombe
Mon enfant, mon enfant
............................
Si l’on perd souvent  ta trace
Des qu'arrive le printemps
Si la vie te depasse
Passe, mon enfant

Si tu oublies les prénoms
Les adresses et les âges
Mais Presque Jamais le son
D'une voix, d’un visage

Si tu aimes Ce qui est beau
Si Tu vois des mirages
Si tu préfères Paris
Quand Vient l'orage
Si tu aimes les Goûts amers
Et les hivers Tout blancs
Si tu aimes les Derniers verres
Et les Mystères troublants
Si tu aimes Sentir la terre

 Et jaillir le volcan

 Si tu peur du vide

Vide, mon enfant

Si tu aimes Partir avant
Mon enfant, mon enfant
Avant Que L'Autre s'éveille
Avant qu'il te Laisse en plan
Si tu peur du sommeil
Et "du passe le temps "
Si tu Aimes l'automne vermeille
Merveille, Rouge sang

Si tu peur de la Foule
Maïs supportent les gens les

Si tes Idéaux s'écroulent

Le soir de tes vingt ans
Et si tout se déroule
Jamais 
Comme Dans  tes plans

Si tu n'es qu'une pierre qui roule
Roule, mon enfant

 

{Refrain:}
Ça n'est Pas ta faute
ç'est ton héritage
Et ce sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ça n'est 
Pas ta faute

C'Est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec

Ou, Plutot sans

Mon Enfant."

Extraits des lyrics © Benjamin Biolay 

Chronique de l'album :

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/88780-toujours-avec-la-superbe-de-biolay

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 15:58

Frédéric Cassel, élu pâtissier de l'année en 1999 et 2007, célèbre de Fontainebleau -sa maison mère - jusqu'à Kyoto en passant par Berlin, poursuit son odyssée gastronomique en séduisant sans cesse un plus large public.

Lorsque l'on pénètre dans la Pâtisserie de Cassel, rue Grande, ou dans la Chocolaterie, rue des Sablons, à Fontainebleau, il suffit d'un regard, d'une envie dévoreuse, pour se laisser transporter dans un autre monde, le royaume des papilles enchantées.

Reconnu pour ses "macaronades", ces délicieux petits fours déclinés en mille parfums du champagne au coquelicot, Cassel n'en excelle pas moins dans toutes ses gourmandises présentées chacune comme un tableau de maître.

Ainsi le Fraisier, le Saint-Honoré, le Citrus, le Roussillon, le Jivara, le Capucine, sans oublier le Mille feuille (vanille, fruits rouges ou noisette, selon les saisons).

Les gâteaux, certes, mais les tartes aussi. Telle la Tarte aux fraises des bois et la Tarte Doudou.

Les glaces et les verrines... Rien que de la joie !

De la joie ?

Oui, du plaisir et de l'élégance.

Quand la gourmandise devient un art, et quand la tentation devient sublimation de la beauté. 

Frédéric Cassel, à l'instar de Christophe Colomb, innove sans faillir et fait découvrir à ses fidèles de nouveaux continents, ses Chocolats ou ses formules "cocktail" salés. Il invite ainsi chacun à improviser des parenthèses de délices dans un monde par trop hérissé par les tumultes du modernisme, de faire une pause, de s'extasier ici d'un pain surprise, là de son foie gras de canard, plus tard d'un entremet et de goûter de la sorte la promesse d'une vie plus douce aux subtils arômes de la zen attitude, de couleurs délicates et chatoyantes, inspirées par le seul miracle d'exister et de savoir le savourer.

Frédéric Cassel : 01 60 71 00 64 

http://www.frederic-cassel.com/Accueil.php

http://www.obiwi.fr/saveurs/du-monde/86998-le-fraisier-de-frederic-cassel

http://elsapotine.news.over-blog.com/article-escapades-autour-de-fontainebleau-47314641.html


Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 16:22

Train Bleu 7

Un nouveau blog vient de voir le jour,

Il parle de l'Icono Planet de Gérard Gentou,

un artiste amoureux de lumière et de beauté.


Dans ses oeuvres, l'abstraction permet de voir l'invisible,

de deviner l'énergie qui valse autour des êtres

et des choses de la vie.

Une modernité et à la fois un clacissisme étourdissants. 

Pour mieux découvrir ses oeuvres :

Sur Art Majeur.

Sur Live Galerie.

Sur ProfilBioExpress.

Sur Obiwi.

Et d'autres pages, d'autres voyages sur l'over-blog de Gérard Gentou...

A l'image de ce passager de la nuit que j'aime tant, en bord de gare,

Se tenant dans l'observation, guettant l'inattendu,

Et le jamais vu !

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:20

Journaliste, auteur à succès, Nine Moati a publié  une quinzaine de romans dont les héroïnes, orientales, d'origine juive, parisiennes ou françaises, illuminent de leur présence la grande et la petite histoire contemporaine.

Comme tous les grands écrivains, tel Amin Maalouf, Nine Moati a un style, une voix très personnelle. La sienne possède plusieurs registres, maints échos, multiples légendes, dévoilant autant de personnages, toutes des femmes d'exception, de l'exception souvent du quotidien, dont elle est, même à son insu, la porte-parole et le passeur de mémoires. 

De la sorte sont nées "Mon enfant, ma mère", "Les Belles de Tunis", "L'Orientale", "Deux Femmes à Paris", "La Valise de Mademoiselle Lucie" et toute une ribambelle d'audacieuses...

Dans chacune de ses histoires, en effet, Nine Moati retrace le récit d'une ou plusieurs "Belles" dames qui croisent nombre de seconds rôles - féminins - tout aussi intéressants et que l'on retrouve parfois en tête d'affiche d'un autre roman.

Nine Moati brode ainsi la chronique historique de la Tunisie, de ses filles pleines de dignité, à Tunis, à Paris et même à travers toute l'Europe et ce, de 1850 à nos jours, s'attardant plus particulièrement sur la période de l'occupation allemande.

Une oeuvre, une fresque, une tapisserie merveilleuse et émouvante. Des femmes de caractère attachantes et vibrantes. Des destins inoubliables.

Des livres admirablement documentés, racontés avec le langage du coeur.

Une ode à l'amour. A l'amitié. A la solidarité féminine. Et à la vie. A la vie, tout simplement... 

* La Chronique du roman de Mlle Lucie :

http://www.obiwi.fr/culture/lectures/87001-la-valise-de-mlle-lucie-le-roman-de-nine-moati

Repost 0
Published by ElsaPotine - dans Culture
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • Le blog de elsapotine.news.over-blog.com
  • : Le Blog Culture d'"Elsapotine.news" parle de cinéma, de littérature, de théâtre, des artistes aussi, et de leur force créative. Autant l’avouer, ElsaPotine est une fille à histoires. Pas du genre à en faire. Non, mais à les retranscrire. Des histoires avec un grand H. Celles qui mettent en lumière les belles personnes et le quotidien.
  • Contact

Profil

  • ElsaPotine
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...
  • L'Habit ne fait peut être pas le moine, mais les mots démontrent bien la femme. Par mes écrits, vous comprendrez qui je suis. Celle qui trottine ! Elsa La Potine...

Texte Libre

Paperblog

Recherche